22 février 2017 ~ 0 Commentaire

La tambouille de Bayrou

Ca y est c’est enfin arrivé la fameuse et « tant attendue » déclaration du maire de Pau. C’est devant un parterre de journalistes que françois Bayrou s’est livré à son occupation favorite depuis 2007: planter des couteaux dans le dos de la droite républicaine.

Maître du contrepied Bayrou nage à contre courant contre lui-même en s’alliant avec « le candidat des forces de l’argent »  qui incarne un « projet de société proche de celui défendu par n.Sarkozy en 2007″.

Alors pourquoi un tel revirement d’opinion? la moralité comme il le dit? non!! Ca c’est une excuse car monsieur Bayrou ne s’était pas rallié à François Fillon avant le « penelope gate » et n’aurait pas soutenu Alain Juppé qui avait été condamné en 2004 pour « prise illégale d’intérêts » dans l’affaire « des emplois fictifs de la mairie de Paris ». De plus quand on parle de morale et de droiture il serait plutôt convenu de ne pas renier ses déclarations fraîches de deux semaines (voir le précédent paragraphe) qui fustigaient monsieur Macron.

Monsieur Bayrou à toujours révé d’un destin national, de compter pour le pays. Ces désirs ne sont certes pas condamnable et sont le moteur de beaucoup d’hommes politiques. Qu’a  donc bien pu proposer Emmanuel Macron pour susciter cette admiration soudaine?

Deux pistes sont à privilégier:

1- Un groupe parlementaire.

En effet François Bayrou ambitionnait, en apportant son soutien à Alain Juppé, à trouver un accord pour quelques circonscriptions facilement gagnable par le Modem pour créer son groupe parlementaire à l’assemblée nationale. Ce dernier ayant été éjecté de la primaire de la droite et du centre a fait capoter son plan. Le terme d’ »alliance », et non pas ralliement, proposé à Macron suppose un accord et qui dit accord dit contreparties… Ces contreparties pourraient donc être des circonscriptions.

2- Et pourquoi pas Matignon?

Si Alain Juppé ne pouvait lui offrir cela Macron, lui, le peut car il faut avouer que l’expérience du béarnais joue en sa faveur car peu de personnes qualifiées pour ce poste sont disponibles au sein d’En Marche! qui manque cruellement de cadres.

Voilà donc deux principales pistes qui viennent relativiser la portée héroïque et chevaleresque de la déclaration de monsieur Bayrou. Reste à voir si son choix opportuniste drapé des oripeaux de la vertue payera…

SireDrake.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Mapresidentielle2017 |
Moonturkey15 |
45usa |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour1gauche
| Pôle Radical et Ecologiste
| Le Député fictif