15 février 2017 ~ 2 Commentaires

Affaire Fillon le parti pris des medias

Vainqueur indiscutable de la primaire de la droite et du centre François Fillon est désormais en grande difficultée. Suspecté de l’emploi fictif de sa femme pénéloppe il n’a de cesse depuis plus de trois semaines d’allumer des contre-feux et remobiliser son camp. Campagne difficile, inaudible, l’ancien premier ministre est attaqué de toutes parts et fait les choux gras de la presse et des chaînes d’info en continu (les nouveaux faiseurs d’opinion).

Le Canard enchainé révèle affaires sur affaires (celle de la prétendue fraude fiscale et emploi fictif de monsieur Solère pour la dernière en date) semaines après semaines et entretient la suspicion, le doute et effrite le moral des électeurs. Je ne me prononcerai pas sur le fond de l’affaire car contrairement à certains je « laisse la justice faire son travail » et respecte la présomption d’innocence. Je soulèverai plutôt le feuilletonnage médiatique nauséabond qui nous amène innévitablement à se questionner sur la partialité des medias et la tentative de manipulation de l’opinion qui en découle au nom de la moralité.

En effet si l’affaire était sortie en un seul bloc avec la totalité des charges et en s’intéressant également à la centaine de députés employant leurs proches cela serait de l’information mais à priori cela ne semble pas le cas.

Alors on nous explique qu’étant candidat les français doivent savoir. Si je suis en accord avec cette évidence cela sous entend-il que tant que l’on est pas candidat la faute morale est tolérée? cela sous entend-il que tant que le candidat ne va pas à l’encontre des intérêts d’une certaine idéologie cela est toléré? Cela sous entend-il qu’il faut prendre la démocratie en otage en difffusant des informations exclusivement à charge au compte goutte et en pleine campagne électorale? Je ne crois pas.

La façon de procéder est pernicieuse et vicieuse d’autant plus lorsque les prophètes de la présomption d’innocence comdamnent à tour de bras et que les apôtres du « respect de l’autre » piétinent sans retenue l’image d’un homme. Pour ces gens la démocratie n’a de valeur que lorsque l’on pense comme eux.

Si les medias et leurs soit disant experts sont aujourd’hui juges et partie la France n’est plus une république démocratique mais un systême totalitaire. Le traitement médiatico-politique de cette affaire sent véritablement mauvais et nous conduit sur des routes sombres… inquiétantes…

Sire Drake

2 Réponses à “Affaire Fillon le parti pris des medias”

  1. Oui, la gestion de cette affaire déroulée dans la presse comme un polar à rebondissements est nauséabonde.

    Les évolutions et cette élection peuvent être graves. Restons actifs, optimistes et combatifs.

    Utilisons nos modestes moyens de citoyens pour agir

    • merci pour cette contribution sur ce nouveau blog :-)
      j’espère que vous viendrez souvent lire les articles présentés ici.
      En effet ce feuilleton mediatico-judiciaire pose des questions fondamentales sur les limites du rôle de la presse et de la justice dans le cadre démocratique.
      Ne pas se laisser aveugler, dicter nos choix est devenu un combat au quotidien tant la désinformation est immense relève désormais d’un véritable exploit.


Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Mapresidentielle2017 |
Moonturkey15 |
45usa |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour1gauche
| Pôle Radical et Ecologiste
| Le Député fictif